Choisir son école de sophrologie

La sophrologie se compose actuellement de plusieurs courants qui ont donné naissance à différents types d’écoles de formation. Certaines de ces écoles, dont ISSO, se sont regroupées pour former la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie.

 

COMMENT CHOISIR UNE FORMATION EN SOPHROLOGIE

Il existe aujourd'hui 5 grands  types d'écoles de sophrologie : 

  1. Les écoles qui s'inscrivent dans la lignée du fondateur de la Sophrologie : Les programmes ainsi que les critères d'heures et de durée de formation sont variables d'une école à l'autre. 

    Concernant les écoles membres de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie (FEPS), les critères sont un minimum de 400 heures présentielles sur 2 années, la formation comprend 2 cycles :

    -  un cycle fondamental d'environ un an, comprenant environ 34 journées de formation.

    -  un cycle supérieur d'environ un an, comprenant environ 24 journées de formation.

    Soit au total environ 58 journées de formation présentielles sur minimum 24 mois. 

    Ces 2 cycles sont obligatoires pour être autorisé à exercer professionnellement par la FEPS.  

  2. Les écoles du réseau "Sopfrocay" : La formation comprend 3 cycles :  

    -  un premier cycle d'environ 2 ans dans l’une des écoles affiliées comprenant environ 32 journées de formation.
    -  2 autres cycles d’un an qui se déroulent en Andorre, comprenant chacun 2 sessions de 3 jours.  
    Soit au total environ 44 journées de formation présentielles sur 4 ans pour un coût total d'environ 7000 euros.

     Ces 3 cycles sont obligatoires pour être autorisé à exercer professionnellement par ce réseau. 

    A savoir : Le titre de "master" en sophrologie délivré par ce réseau à l'issue des 3 cycles est un titre privé Andorran. En France la délivrance ou l'utilisation du titre de "Master" est réservée à l’enseignement supérieur d’un niveau bac +5  (article L731-14 du code de l’enseignement supérieur).

  3. Les écoles à visée thérapeutique : Ces écoles se distinguent de la sophrologie classique en entrant dans le champ de la psychothérapie, avec parfois de l'analyse, des interprétations.

     Elles forment des "sophro-analystes" ou des "sophro-thérapeutes", il s'agit donc plutôt de formations de psychothérapeutes utilisant la sophrologie. Ce sont souvent des formations longues (au moins 4 années) .

  4. Les Certificats et Diplômes d'Université : Ce sont des formations courtes, essentiellement destinées au personnel médical qui, sans vouloir devenir sophrologue,  souhaite s'initier aux bases de la sophrologie et à certaines techniques.                                                                                                                           
  5. Les écoles de formation courtes ou à distance : Il s'agit d'organismes qui enseignent la "sophrologie" en quelques mois, voire à distance via internet ou encore par correspondance.            

    A savoir : Suite à des états généraux réunissant de nombreuses écoles de sophrologie et les principales organisations professionnelles, il est préconisé que toute formation à la profession de sophrologue comporte un minimum de 300 heures de formation en école (soit environ 40 journées) étalées sur au moins deux ans.

Les organismes délivrant un titre dont le niveau de qualification est reconnu par l'état et enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) :

 Certaines écoles ou organisations professionnelles délivre un titre de sophrologue reconnu par le Ministère du travail.

Si ces certifications apportent une avancée certaine dans la reconnaissance de ce métier aurprès des pouvoirs publics, elles permettent avant tout aux personnes souhaitant se former d'obtenir un financement en moblisant le Compte Personnel de Formation (CPF) pour les salairés ou autre organisme financeur. En effet, le même intitulé du titre de « sophrologue » inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) correspond à des formations et à des conceptions du métier de sophrologue qui sont souvent très différentes d’un organisme à l’autre. Chaque organisme fait sa propre demande en référence à son idée de ce qu'est la sophrologie et aux compétences associées à la profession de sophrologue. De plus, ces démarches de certification n'étant pas reliées à la qualité des formations proposées, il est essentiel de rester attentif au nombre d’heures réel de formation (heures suivies au sein de l'école), à la durée, aux formateurs, aux programmes, à l’affiliation à un syndicat ou une fédération indépendante. Au final nombreux sont les sophrologues exerçant sans certification RNCP dont l'activité est florissante.

 

La F.E.P.S : Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie

La FEPS était à l'origine une coordination d'écoles voulant faire avancer la reconnaissance du métier de sophrologue.
 
Aujourd'hui la F.E.P.S. regroupe 12 écoles, dont ISSO, ayant chacune leurs spécificités et leur identité, toujours plus motivées par la qualité de l'enseignement qu'elles proposent et par les avancés du processus de professionnalisation des sophrologues.